Chien guide d’aveugle ou personne malvoyante

Retour à Blog

Chien guide d’aveugle ou personne malvoyante

chien guide d'aveugle

Chaque année 220 [1] malvoyants accueillent un “chien guide d’aveugle”, en France. Cet animal exceptionnel mène une vie pas comme les autres et révolutionne celle de leur maître. Choyé et formé dès la naissance, le chien guide surprend par son intelligence et sa douceur.
Comment les éducateurs parviennent-ils à ces résultats ? Qui paie quoi ? Comment faire une demande de chien guide ?

Qu’apporte un chien guide d’aveugle pour son maître ?

Autonomie, confort et sécurité

Bien plus qu’un animal de compagnie, le chien guide apporte plus de confort, de fluidité et de sécurité dans les déplacements de son maître. Il favorise donc l’autonomie de la personne en situation de handicap.

  • Le chien apprend les déplacements principaux de son maître et sait le guider en gérant les imprévus, sources de danger pour la personne non-voyante.
  • Il est capable de trouver les arrêts de bus, les bouches de métro, les passages pour piétons, une boîte aux lettres.
  • Le chien guide d’aveugle s’arrête au niveau d’un trottoir ou pour signaler un danger à son maître malvoyant.
  • Il ralentit et se positionne pour aider son maître à monter et descendre un escalier.
  • Il a donc des aptitudes et des réactions complètement différentes de celles d’un animal de compagnie.

Socialisation

Le chien guide est un vecteur de lien social. Le fait d’avoir un chien rend les passants curieux. Les échanges avec la personne aveugle, souvent empreints de réserve vis-à-vis en temps normal, deviennent plus naturels. En ayant un chien pour l’aider dans son quotidien, la personne déficiente ose davantage sortir, faire ses courses et se balader. D’autant plus que son animal a besoin de prendre l’air tous les jours !

Pas de dressage, mais une formation pour le chien

Les associations de chiens guides refusent de parler de dressage. Les chiens reçoivent une éducation particulière et une formation qui donne suite à un certificat d’aptitude.

Le chiot en famille d’accueil

Le chiot doit naître en élevage. Environ 400 chiots sont sélectionnés chaque année. Suite à son sevrage à trois mois, il est est placé dans une famille d’accueil. L’accueil est volontaire et bénévole ; le foyer doit se situer à proximité de l’école de chiens guides, pour assurer la lien et recevoir les conseils d’éducation. La famille le garde jusqu’à ses 12 mois. Elle doit pouvoir l’emmener partout avec elle.
L’objectif est de lui enseigner la propreté et la sociabilisation. Le chiot doit être à l’aise en public, en présence d’autres chiens, dans le métro ou le bus, au restaurant ou dans un magasin. Il doit également recevoir beaucoup d’amour et de câlins.
Si vous souhaitez devenir famille d’accueil pour futurs chiens guides, vous trouverez les coordonnées de l’école la plus proche sur le site de la Fédération.

La formation en école de chien guide

De 12 à 18 mois, le jeune chien est pris en charge par l’école et son éducateur de chien pour aveugles. Cet éducateur reçoit une formation de 2 années pour être moniteur canin, puis 2 années supplémentaires pour la spécialisation d’éducateur de chien guide. Le financement des formations est pris en charge par la Fédération FFAC.
Durant ces 6 mois, le chien apprend une cinquantaine d’ordres. Il doit être capable de connaître ses directions, identifier un obstacle ou un danger pour son futur maître, adapter sa vitesse au parcours…
Ces apprentissages sont spécifiques aux chiens pour malvoyants. À l’issue de sa formation, le chien guide reçoit un certificat d’aptitude.

Quelles races de chiens pour aveugle sont les plus courantes ?

En France, trois centres d’élevage consacrent une partie de leur activité à la sélection de chiots destinés à la formation de chien guide.
Dès leur naissance, ils sont suivis un par un. Les éleveurs les stimulent pour vérifier leur comportement psychique, leur caractère, leur santé. À deux ou trois mois, ils partent en école, puis en famille d’accueil.
Les races privilégiées sont le Labrador, le Golden, le Retriever, le Berger Allemand. On rencontre parfois des Bergers Australiens, des Flat Coat ou encore des Border Collie.

Combien coûte un chien guide d’aveugle?

Le chien guide est remis gratuitement à son maître malvoyant. Tout est pris en charge par les écoles de formation, qui ont le statut d’association loi 1901. Leur financement provient des dons.
Un chien coûte entre 15 000 € et 19 000 €, entre la nourriture, les soins, les différents frais et la prise en charge par l’éducateur. À cela s’ajoutent les 600 familles d’accueil et les 600 autres bénévoles qui soutiennent le fonctionnement des écoles.

Comment obtenir un chien guide pour aveugle ?

Le chien guide s’adresse aux personnes atteinte de malvoyance profonde ou de cécité complète.

Protocole

Si vous êtes une personne malvoyante ou non-voyante, de plus de 12 ans, et que vous souhaitez bénéficier d’un chien guide, voici la marche à suivre.
Trouvez sur le site de la F.F.A.C. l’école la plus proche de votre lieu de résidence. Contactez-les et remplissez une demande. Vous aurez à joindre un dossier médical.
Vous rencontrerez ensuite une équipe pluridisciplinaire composée de d’instructeurs, d’éducateurs et de psychologue, pour évaluer la compatibilité de votre mode de vie avec celle d’un chien guide.
Si votre demande est favorable, vous serez un jour appelé au centre, pour rencontrer un ou plusieurs chiens en formation, afin d’établir un premier contact.

Bon à savoir : votre chien sera capable de vous guider pendant 9 années environ. À ses 10 ans, il est considéré comme à la retraite ! Vous pourrez le garder ou le placer en famille d’accueil.

Une rencontre avant-tout

Être sur la liste des bénéficiaires en attente ne suffit pas. Votre chien sera votre compagnon de vie. Il est important, selon l’expérience des associations, que chien et maître soient compatibles. Chacun a sa personnalité et pour que la rencontre véritable se fasse, le contact doit être naturel et fluide. Chien et personne malvoyante se choisissent.

Si la compatibilité s’annonce belle, l’éducateur prend le temps de vous former et de vous accompagner sur deux semaines. Les premiers pas se font dans l’école, puis à votre domicile. Le chien apprend vos principaux trajets, en votre compagnie et celle de son éducateur. Puis, lorsque tous les voyants sont au vert, c’est à vous de vous lancer. L’éducateur restera en contact avec vous : il vous rendra visite pour répondre à vos questionnements et s’assurer que tout se passe bien, pour le chien, comme pour vous.

Sachez que les frais de nourriture et de soins resteront à votre charge, mais que le chien appartiendra légalement à l’école dont il est issu. Vous resterez en contact avec eux durant toute la période de travail du chien. Ils auront à cœur de vérifier qu’il est entre de bonnes mains et qu’il vous apporte tout le bonheur que vous attendiez.

[1] Sources chiffrées : Fédération Française des Associations des Chiens guides d’aveugles (F.F.A.C.)

Sources :
https://www.chiensguides.fr/
https://chien.ooreka.fr/astuce/voir/522669/chien-guide-pour-personnes-aveugles-ou-malvoyantes
https://www.chiensguidesparis.fr/famille-d-accueil

Retour à Blog